Bulletin CMF septembre-octobre 2018

À la une

Dans ce numéro :

  • Rhoda Scott, « The barefoot lady »
  • Zoom sur la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES)
  • Enquête sur les bibliothèques de partitions des conservatoires
  • Comment remplir ses cotisations ?

Edito

UNE RÉALITÉ DE TERRITOIRES, CONTRASTÉE ET À PLUSIEURS FACETTES

De mes rencontres sur le territoire de ces derniers mois, je retiens des projets artistiques innovants de qualité, la présence de la musique au patrimoine immatériel local ou encore quatre orchestres de jeunes qui jouent de la musique et véhiculent en même temps par leur soutien à une œuvre caritative majeure, des valeurs de respect, de partage et d’entraide. De très beaux moments partagés dans une salle de prestige qu’est le Victoria Hall de Genève… de quoi nous donner le sourire et de la confiance en l’avenir. 

Parallèlement, lorsque je regarde sur ce même territoire le réseau CMF des fédérations locales, départementales et régionales, je suis très inquiet. En effet, si certaines fédérations sont en bonne santé, d’autres au contraire, sont en grosse difficulté du fait de l’arrêt des subventionnements de leur collectivité locale, parfois même au bord du dépôt de bilan… D’autres ne parviennent plus à renouveler une gouvernance vieillissante faute de candidat. D’autres enfin, dans le pire des cas, disparaissent sans que personne ne le sache… 

Alors, il est grand temps de penser à l’avenir. Il est donc essentiel, dans les 10 ans qui viennent, que la CMF change de paradigme, c'est-à-dire qu’elle puisse restructurer son réseau de fédérations, renouveler son projet, le tout avec des moyens humains et numériques du XXIème siècle. C’est à ce prix seulement, qu’elle s’adaptera à l’évolution de la société d’aujourd’hui et de demain, tout en gardant ses traditions, son patrimoine historique, sa philosophie et ses valeurs.