L’objectif était de réunir des musiciens amis, localisés dans diverses régions et pays afin de donner vie à un arrangement spécialement terminé pour l’occasion. Cette suite orchestrale d’Avatar nous a emmenè loin du quotidien du confinement et a permis l’évasion le temps d’un morceau…

Tous les participants ont immédiatement accepté le projet : cela témoigne de la volonté de continuer la pratique de la musique malgré le contexte. Amateurs et professionnels se sont engagés dans ce projet (musicalement complexe) avec joie et le résultat est à la hauteur de nos attentes, et plusieurs ont déjà demandé quel serait le prochain morceau !

Les commentaires sur les réseaux sociaux transcrivent le plaisir des auditeurs à écouter l’œuvre et à se laisser embarquer sur Pandore pendant quelques minutes.

J’ai terminé cet arrangement pour l’occasion et j’ai trouvé en “l’orchestre à la maison” une manière supplémentaire de représenter le voyage. Sur le plan humain, j’ai été suivi par amis et collègues de longue date, mais j’ai découvert de nouveaux visages, invités par des amis pour remplir les pupitres manquants ! La musique se vit aujourd’hui aussi numériquement. Une belle aventure humaine !