Pôle prévention : nos formations

Présidents de fédération, choisissez la (les) formation(s) qui vous intéresse(nt)

Audition Solidarité est une association reconnue d’intérêt général qui oeuvre en faveur du monde de l’Audition. Tout au long de l’année, elle réalise des actions de prévention auditive dans les Conservatoires et Écoles de musique pour sensibiliser les élèves et les professeurs à prendre soin de leurs oreilles. L’été et pendant les vacances scolaires, les interventions se font également dans les stages et académies musicales.

Nous avons été sollicités par la CMF pour intégrer le pôle prévention. Dans ce cadre là, nous vous proposons d’intervenir dans les stages que vous organiserez au sein de votre fédération.

Durée :

Intervention d’une journée

Périodes :

Vacances d’été (hors 3 premières semaines d’Août) et vacances scolaires de Toussaint

Intervenants :
  • Jean-Yves Paquelet – Responsable Prévention Auditive
    Musicien de formation (saxophoniste). A géré son école de musique Club Musical Yamaha à Montluel pendant 24 ans.
    jean-yves.paquelet@auditionsolidarite.org – 06 32 67 81 77
  • Émilie Chavigner – Animatrice Prévention Auditive
    Diplômée de l’IFAG Lyon, de la faculté de musicologie et du conservatoire (flûte traversière). A créé et géré son école de musique à Lyon pendant 9 ans.
    emilie.chavigner@auditionsolidarite.org – 06 85 25 21 22
Planning et contenu :
  • Mesures de décibels lors d’une ou plusieurs répétitions (tutti ou partiels)
  • Présentation avec support power point d’une durée de 1h/1h30
Déroulement synthétique de la séance :
  • Fonctionnement d’une oreille et sa fragilité (vidéos ludiques)
  • Simulation de perte auditive (sur logiciel spécialisé)
  • Informations sur la notion de décibels, niveaux, temps d’exposition… et bilan des mesures réalisées lors des répétitions
  • Informations sur les écouteurs et les casques audio
  • Informations sur les protections auditives et notamment les protections spécifiques à la pratique de la musique
  • Les bons conseils pour protéger son capital auditif
Télécharger la présentation de l’intervention d’Audition Solidarité

Intervenant : Docteur Thierry Gougam
Chirurgien orthopédiste et traumatologue, responsable de la consultation du musicien  de la région Limousin.
Membre de l’association médecine des Arts.

Programme:

1ère partie : conférence.
Le principe de cette formation sera de donner à partir de notions d’anatomie et de physiologie du membre supérieur et de la main, de posturologie, des éléments de réflexion sur :

  • Les troubles musculo-squelettiques
  • Les problèmes de surmenage
  • Les  dystonies de fonction
  • Les principes de leurs prises en charge médicales et  rééducatives.

La durée de cette intervention sera d’environ une heure, mais peut-être modulée.

2ème partie :

Etude de cas avec la participation des enseignants et/ou des étudiants.

L’autre objectif de cette formation est de permettre aux musiciens  de prendre connaissance de la possibilité de mise en place d’un « partenariat » avec un interlocuteur et coordonnateur médical pouvant intervenir dans diverses circonstances :

  • Prise en charge prompte en cas de traumatisme ou de problème ostéo-articulaire aigu (tendinites, etc)
  • Prévention et traitement grâce à une équipe multi-disciplinaire des troubles musculo-squelettiques chroniques (tendinites, douleurs de dos et des épaules, etc.)

Intervenante : Corinne Loie, chargée de prévention et orthophoniste à la MGEN.

Le choriste amateur est souvent mal préparé, mal renseigné et pratique le chant à l’aveugle, noyé dans le groupe, sans connaissances vocales au préalablement installées.

La pratique collective l’éloigne souvent de l’expérimentation personnelle supervisée par un professeur ou un orthophoniste.

L’expérience clinique ou pédagogique montre que les choristes sont fréquemment touchés par la dysodie. Chanter les fait souffrir. Ils finissent régulièrement les répétitions la voix cassée, proches de l’aphonie.

Dépendants, ils se soumettent au chef de chœur auquel ils tentent de faire plaisir en respectant les consignes qu’il leur donne. Mais la variabilité de leurs productions vocales reste pour eux un mystère.

Un problème vocal affecte le choriste dans la pratique mais il perturbe aussi sa faculté à s’exprimer musicalement, sa relation à lui-même, à sa voix, à la musique et parfois aux membres du chœur.

  • Comment préparer sa voix avant de chanter ?
  • Que faire quand on ne peut pas chanter les aigus et comment produire les aigus sans se faire mal ?
  • Que faire quand la voix baisse ?
  • Qu’est-ce qu’un bon chef de chœur ?
  • Comment gérer une aphonie ou la fatigue vocale ? Quels sont les moyens qui permettent de reposer sa voix ?
  • Quels sont les personnels de santé spécialistes de la santé vocale ?
  • Comment choisir son pupitre ?
  • Que révèlent les tensions entre choristes ?

Objectifs

Objectif de santé publique

Prévenir le développement de la dysodie et des dysphonies chez le choriste amateur, augmenter son confort dans la pratique de son art, et promouvoir la découverte de ses possibilités vocales.

Objectifs généraux

  • Donner les moyens d’expérimenter, de comprendre et d’analyser l’origine et les mécanismes des dysfonctionnements vocaux en lien avec la pratique vocale en chœur
  • Pouvoir à long terme optimaliser son potentiel vocal, expressif et artistique par la recherche d’un geste vocal chanté libre et naturel

Objectifs opérationnels

  • Etre au fait des bases de l’anatomie et de la physiologie de la voix
  • Analyser et éprouver en conscience les mécanismes du forçage en lien avec l’exercice de la pratique chorale.
  • Être en mesure d’évaluer et analyser soi-même en autonomie son geste vocal chanté, ses variations et les raisons de ses limitations
  • Découvrir sa palette vocale, ses potentiels et son impact sur un auditoire.
  • Expérimenter les clés d’un usage efficace de sa voix en choeur
  • Mettre en place de façon autonome des axes préventifs adaptés à son propre instrument

Descriptif

1) Cadre d’intervention : à discuter

6 heures
– 2 demi-journées de trois heures
ou
– 3 séances de deux heures

2) Champs d’intervention :

  •  Prévention de la dysodie
  • Pratique vocale en chœur
  • Expression musicale orale

3) Pour qui ?

 Les choristes amateurs de la CMF

4) Nombre de participants :

 10 stagiaires environ par groupe

 5) Intervenants :

 Un ou deux intervenants : orthophoniste ou médecin phoniatre et un chef de chœur ou un professeur de chant

 6) Contenus :

Santé vocale et pratique chorale : devenir acteur de son geste vocal pour devenir le choriste que l’on est 

  • Comment ça marche ?
    •  Eléments d’anatomie et de physiologie du larynx ; présentation des caractéristiques acoustiques de la voix
    • Description de la mécanique instrumentale en situation de chant choral
    • Eléments d’hygiène vocale en rapport avec l’environnement, le quotidien, et les exigences de la pratique chorale : la préparation vocale, les habitudes alimentaires, le sommeil, la santé ORL et mentale, la forme physique
  • Quand ça ne marche pas
    • Les notions délétères : la notion de « voix projetée » et de « placement » de la voix, la représentation erronée de sa voix conduisant au choix d’un pupitre inadapté, les erreurs de répertoire, l’échauffement vocal, la terminologie du chant
    • Incursions fréquentes dans des domaines en rapport avec la discipline vocale : musique, théâtre, sociologie, psychologie…
    • Le forçage vocal en chœur : expérimentation et description ; analyse des différents facteurs techniques, émotionnels, et environnementaux qui y contribuent.
    • Identification des gestes vocaux à risque portant sur la justesse, le son et l’étendue vocale
      • Les principales pathologies vocales du chanteur: facteurs favorisants ; personnels médicaux adaptés pour les soigner : où les trouver, les tarifs pratiqués, le rôle de chacun d’entre eux
      • Expérimentation de l’instrument vocal générant des comportements phonatoires
    • Eléments de base d’une technique vocale adaptée à la pratique et dans le respect de la nature de chacun : souffle, posture, articulation, résonances
    • A partir des expérimentations et constats dégagés en amont, aide à la construction de l’autonomie du choriste dans l’élaboration d’un programme personnel d’amélioration vocale possibles pour chacun

7) Méthodologie de séance et méthodes pédagogiques :

  • Apports théoriques dispensés de manière expositive alternent avec expérimentations provoquant débats, échanges et projections ou écoute de supports vidéo ou audio.
  • Retours fréquents sur les désirs et ressentis de l’assistance.
  • Lors des expérimentations corporelles et vocales on privilégiera une démarche inductive afin de rendre le choriste actif dans l’élaboration de ses acquisitions.
  • A chaque exercice proposé, un objectif pédagogique précis !

Une approche pluridisciplinaire du sujet (incursions fréquentes dans les domaines musical, théâtral, sociologique et psychanalytique) favorise l’intégration des contenus et l’attractivité des enseignements.

8) Les supports pédagogiques

  • Supports pédagogiques variés : power-points, films, planches anatomiques simples en 3 D, témoignages filmés
  • Le dossier de prévention MGEN « Voix, un capital à protéger » est remis à la fin de l’action. Celui-ci comporte :
    • Un résumé des apports théoriques et conseils
    • Des adresses utiles de terrain
    • La liste et le descriptif des exercices expérimentés ou recommandés
    • Un questionnaire d’évaluation

Télécharger le livret VOIX, UN CAPITAL À PRÉSERVER

 

Télécharger le livret PORT DU MASQUE & PRATIQUE VOCALE PROFESSIONNELLE

 

Télécharger le Kit de présentation Vocaliz

 

Télécharger le livret VOIX & COMMUNICATION OPTIMISER SES PRISES DE PAROLE