L’orchestre de l’école de musique de Macau travaille chaque année une demi-douzaine de morceaux qui sont présentés au public lors de plusieurs évènements (auditions des élèves, spectacle de l’école élémentaire, spectacle de fin d’année, …).

Cette année, la majorité de nos représentations étant annulée, et pour motiver nos élèves à maintenir l’habitude de jouer, même en confinement, notre directeur a lancé l’idée de mettre en vidéo un des morceaux travaillés dans l’année. C’est donc We Are Family des Sisters Edge qui a été choisi et interprété par une quinzaine d’élèves, dont la majorité a entre 9 et 15 ans.

La création de ce clip vidéo a permis aux élèves de ne pas perdre le lien avec la musique et avec leur groupe. Malgré la mise en place immédiate des cours de musique et de solfège en « visio » pendant le confinement, beaucoup d’élèves ont commencé à décrocher et à ne plus travailler régulièrement leur instrument. La proposition de ce projet a permis d’en raccrocher plus d’un. Les élèves n’avaient probablement pas d’idée précise de ce qui sortirait de ces enregistrements individuels avec un casque sur les oreilles, seuls dans leurs salons ou dans leurs chambres, et le résultat en a sans doute surpris plus d’un ! Les ressources de certains ont été fabuleuses et l’énergie apportée au projet nous a permis de le mener jusqu’au bout, non sans difficultés !…
Du coup, nous avons lancé d’autres projets !

La mise en place d’un clip à distance avec des élèves (pour la majorité jeunes) nous a cependant donné du fil à retorde. De manière générale, l’organisation au début du confinement a été chaotique pour beaucoup : selon les foyers, la préparation et l’accompagnement des élèves par leur famille a été plus ou moins compliquée (scolarité(s) à gérer, télétravail ou maintien du travail physique, …). Beaucoup de nos élèves sont jeunes et pas encore autonomes dans l’utilisation des outils informatiques. Nous même, nous avons dû apprendre à utiliser des logiciels et des supports que nous ne maîtrisions pas. Et même après cela, les mauvaises connexions, l’environnement personnel pas toujours adapté, et parfois une lecture partielle des consignes (on comprend en général mieux quand les choses sont dites en face que quand c’est écrit !), les dates pas toujours respectées et les relances qui vont avec… Mais nous avons a tous appris de cette première expérience et nous imaginons que les suivantes seront plus faciles à gérer.

Par ailleurs, ne pouvant pas être visibles sur notre territoire « physiquement », à une période où nous recrutons habituellement nos futurs musiciens, cette présence vidéo est aussi pour nous une aubaine et un moyen de faire découvrir à notre commune et celles voisines les capacités de notre structure.

De manière générale, les cours en visio, les enregistrements et tout ce que nos enseignants ont développé pendant ces quelques semaines pour maintenir le lien avec la musique ont été riches d’enseignement pour nous tous : pourquoi ne pas garder le principe de l‘envoi d’enregistrements pour accompagner les élèves sur des morceaux difficiles ? L’envoi par les élèves de morceaux à finaliser ? Les cours de solfège avec des supports audio pour les élèves qui n’ont pas d’aide musicale à la maison ? Les réunions en visio conférence avec l’ensemble des professeurs qui ne se croisent que deux ou trois fois dans l’année ? Les projets de « promotion » de ce que nous faisons tout au long de l’année avec nos élèves, mais aussi nos orchestres, Harmonie de Macau, Band’à Pierrot et Macau Sax Band ? etc.

Le champ des possibles s’élargit d’une manière certaine…