Pendant cette période exceptionnelle de confinement, il s’agissait de maintenir un lien entre tous les musiciens. Entretenir une exigence de jeu avec un déchiffrage en autonomie, s’enregistrer sur un playback, trouver la justesse et essayer de faire qu’une seule prise. Il a fallu apprendre à s’accorder avec une bande et ne pas se laisser déstabiliser par un clic et l’absence d’un chef.

Un grand bol d’air pour tous les musiciens en cette période de frustration !

Les difficultés se sont surtout concentrées sur le mixage de tous les sons – vu les prises toutes différentes -, et pour certains sur la complexité du processus d’enregistrement .