L’épidémie de Coronavirus qui traverse notre pays depuis plusieurs mois n’aura pas épargné la culture et les orchestres amateurs comme le nôtre. Notre directeur a souhaité mobiliser les musiciens autour d’un projet vidéo pour ne pas rester muet et garder du lien.

Afin de donner au projet une dimension particulière, nous avons invité le Chœur Schütz de Besançon et le Kantatenchor de Freiburg, avec qui nous avons collaborés le printemps dernier. Décibels & Co, jeune ensemble vocal belfortain, a également rejoint l’aventure.

Il fallait une œuvre stable au niveau du tempo, relativement simple à jouer et à chanter. Le choix s’est donc porté sur Procession of the Sorcerers de Robert Buckley.

Pour garantir une homogénéité lors des captations audio et vidéo mais aussi pour s’assurer de la qualité de l’exécution, les instrumentistes ont été enregistrés individuellement au Majestic (salle de répétition de l’harmonie). Durant 15 jours, chaque musicien est donc venu jouer sa partition sous l’œil (et les oreilles) de Frédéric.

Le mixage audio a été confié à Jean Perrier, membre du chœur Schütz, qui possède une solide expérience dans ce domaine. Le montage vidéo, quant à lui, a été réalisé par son fils, Andéol qui, du haut de ses 15 ans, a effectué un travail exceptionnel.

La technique nous a donné du fil à retordre. Avec 100 pistes audio à mixer et plus de 2700 plans vidéo à monter, les machines et les hommes ont été soumis à rude épreuve… La sortie du projet a donc pris du retard sur notre planning initial, mais nous sommes fiers du résultat !