Championnat National d’Orchestres d’Harmonie 2023

Reporté en juin 2023 en raison de la crise sanitaire

La CMF, en partenariat avec l’Association Française pour l’Essor des Ensembles à Vent (AFEEV), s’engage dans la valorisation des orchestres d’harmonie de haut niveau et organise la première édition du Championnat National d’Orchestres d’Harmonie.

Pièce imposée : diffusion à venir

Orchestres sélectionnés

L’Orchestre d’harmonie de Levallois est un orchestre d’harmonie amateur emblématique du paysage culturel francilien. Constitué d’une soixantaine de musiciens amateurs et professionnels de haut niveau, l’orchestre propose chaque année une saison de concerts aux thèmes variés, couvrant une large palette d’époques et de genres musicaux.

L’ouverture de l’école de musique de Levallois en 1883 engendre rapidement la création de plusieurs ensembles musicaux. Deux d’entre eux, l’Avenir et l’Union Musicale, fusionnent en janvier 1900 pour donner naissance à l’Harmonie Municipale de Levallois. Depuis, l’orchestre n’a cessé d’évoluer tout en restant fidèle à sa vocation première : encourager la pratique musicale amateur, offrir aux Levalloisiens un orchestre d’harmonie de prestige et faire rayonner la musique pour harmonie auprès d’un large public.

L’orchestre se compose aujourd’hui d’une soixantaine de musiciens que la section batterie-fanfare vient compléter pour assurer les défilés commémoratifs. Placé sous la direction de Vincent Renaud depuis 2005, l’Orchestre d’Harmonie de Levallois se distingue par l’originalité de ses programmes musicaux.

Au cours des dernières saisons, L’OHL a ainsi proposé un concert dédié à l’art pictural autour des Tableaux d’une Exposition de Moussorgski, faisant intervenir en live le graffeur Kanos. Il a également partagé la scène avec avec le quatuor « Les Sourds-Doués » pour un spectacle d’humour musical écrit sur mesure. L’OHL a assuré la création mondiale de plusieurs commandes : Kleztet de Jean-Philippe Calvin, pour quintette a vent et orchestre d’harmonie ; U’s Dances pour saxophone baryton et harmonie de Jonas Muel ; Film noir op. 50 pour percussions et orchestre de Maxime Aulio. Par ailleurs, l’Orchestre invite régulièrement des artistes exceptionnels, de culture classique ou non. Il ainsi eu l’honneur d’accompagner David Krakauer, Lola Descours, Philippe Cuper, Marion Lebègue, ou encore le quatuor de saxhorns Opus 333 dans des pièces originales ou des créations.

Voir le site Internet

L’Orchestre d’Harmonie de Saint-Omer, une subtile synthèse entre tradition et modernité.

Des racines…
Tradition d’abord, puisque cet ensemble est le fruit d’une filiation complexe qui en fait l’héritier de toute une lignée de formations musicales diverses dont l’esprit a su perdurer malgré les aléas de l’Histoire.

Une culture commune…
Tradition ensuite dans la mesure où ce type de pratique musicale a trouvé dans le nord de la France un terreau très riche qui a permis l’éclosion d’une multitude de formations qui s’efforcent toutes de promouvoir une musique à la fois populaire et de qualité. Cette culture partagée de la musique pratiquée par le plus grand nombre est source d’émulation et d’enrichissement pour tous.

Un territoire…
Tradition enfin dans cet attachement de l’Harmonie et de la Batterie Fanfare à un rôle « citoyen » qui s’exprime régulièrement lors des cérémonies patriotiques ou des manifestations liées aux grands événements de la cité. C’est avec fidélité, en effet, que l’ensemble s’associe aux moments de joie ou de recueillement qui jalonnent la vie du territoire.
Ce riche héritage et cet environnement musical favorable, loin de figer la formation dans une confortable stabilité, se révèlent porteurs de dynamisme et d’ouverture vers l’avenir et la modernité de l’orchestre peut se lire à plusieurs niveaux.

Un répertoire nouveau et exigeant…
Depuis plusieurs décennies, la formation s’est attachée à développer un répertoire riche et varié afin que le public puisse découvrir une palette enrichie d’émotions  artistiques. Cette ouverture s’est concrétisée lors de nombreuses collaborations avec des formations ou personnalités diverses (ensembles vocaux, orchestres de jazz, solistes professionnels, chefs d’orchestre étrangers,…)

Un répertoire en devenir…
En participant régulièrement au concours international de composition « Coups de vents », l’orchestre s’est également beaucoup investi dans l’évolution du répertoire. Cet intérêt pour la création est un moyen de faire progresser l’orchestre et de sensibiliser le public à de nouvelles formes d’expression.

Un répertoire à partager…
La musique est avant tout une richesse qui se partage et s’échange. C’est pourquoi l’Orchestre d’Harmonie a pour objectif permanent de la proposer au plus grand nombre, en se produisant aussi souvent que possible dans le territoire (la formation a déjà donné des concerts dans plus de 25 communes de la Communauté d’Agglomération).
Mais la musique ne connaît pas de frontières et la vie de l’orchestre s’est enrichie de nombreuses expériences hors de France (en Belgique, à Taïwan et plus récemment aux États-Unis). Ces déplacements permettaient à la fois de représenter, et donc de faire mieux connaître la Région mais aussi de découvrir d’autres pratiques musicales et d’autres répertoires.

Des projets…
L’Orchestre d’Harmonie est inscrit dans une dynamique permanente et des projets à la fois innovants et motivants sont toujours en gestation. Ces initiatives sont portées par une équipe structurée, solide et efficace qui entoure le directeur artistique, Philippe Le Meur et le président, Bruno Drinkebier.
Ces projets se partagent en :

  • Concerts programmés dans le territoire ou la Région
  • Concours, qui permettent à l’ensemble de mener un travail spécifique et de se mesurer à d’autres formations ( World Music Contest de Kerkrade en Hollande, Concours de la Confédération Musicale de France)
  • Déplacements en France ou à l’étranger

L’Orchestre d’Harmonie, un lieu de vie…
La musique est certes le centre de gravité du groupe, mais l’aspect humain y est primordial. L’orchestre est avant tout une famille, une famille qui s’est choisie autour d’un objectif commun : produire et promouvoir de la musique de qualité. Tous les âges s’y côtoient (de 15 à 74 ans), toutes les professions et toutes les sensibilités.
Ce brassage intergénérationnel est garant de la bonne intégration des nouveaux arrivants. Cela fait également de l’harmonie un lieu de transmission, à la fois des exigences propres à la pratique musicale, mais aussi des valeurs que suppose la vie en groupe.
Cet esprit de famille va de pair avec une convivialité soigneusement entretenue par des rendez-vous sympathiques et réguliers.

Un cercle de sympathisants…
Il n’est pas étonnant que ce vécu passionnant ait provoqué de nombreux soutiens : un groupe conséquent de fidèles sympathisants vient régulièrement contribuer à la réalisation des projets les plus ambitieux.
Qu’ils en soient remerciés : leurs encouragements sont source d’énergie pour toute l’équipe qui se voit incitée à poursuivre la route.

L’Orchestre d’Harmonie de la Région Centre (OHRC), créé en 1982, est missionné par la Région Centre-Val de Loire depuis 2003 pour la haute qualité d’interprétation dont il fait preuve.

Composé de 70 musiciens, tous bénévoles, qu’ils soient musiciens professionnels ou en formation professionnelle au métier de musicien d’orchestre ou bien amateurs de haut niveau, l’OHRC maintient un niveau d’interprétation quasi professionnel qui en fait la vitrine du savoir-faire des orchestres à vent de la Région Centre.

Dirigé par Philippe Ferro depuis 1992, l’Orchestre a contribué à la découverte de compositeurs et d’œuvres peu connues du grand public, et à l’enrichissement du répertoire en commandant des œuvres auprès de : Ton That Tiêt, Marc Lys, Alain Louvier, Jean-Christophe Cholet, Philippe Geiss, Nicolas Bacri, Michael Levinas, Henri Dutilleux, Roger Boutry, Désiré Dondeyne, Ida Gotkovski, Jacques Castérède, Edith Canat de Chizy, Michel Merlet, Frank Ticheli, Pascal Zavaro, Jean-Pascal Beintus, Richard Dubugnon et prochainement Philippe Hersant.

L’OHRC a remporté le 1er Prix International au Concours Eolia Strasbourg 2004 et le 2e Prix Concert Division à Kerkrade en 2005.

Voir le site Internet

Le Lyon Metropole Orchestra est né le 16 janvier 2005 sous le nom d’Orchestre d’Harmonie du Rhône. C’est un ensemble formé de musiciens grands amateurs et professionnels.

Nos valeurs clés : une dynamique collective, une passion commune et un travail partagé, un lieu d’échanges, soutenu par des solistes et des musiciens professionnels. La plupart des musiciens jouent également dans au moins un autre orchestre, de façon hebdomadaire. Ils ont une pratique instrumentale confirmée et sont issus des écoles de musique, conservatoires et sociétés musicales de la Métropole de Lyon, du Rhône et départements voisins.

De par son fonctionnement atypique, Lyon Metropole Orchestra est un orchestre de réseau. Il fédère des musiciens d’origine et d’expérience musicale différentes, mais partageant les mêmes exigences et la même passion. Nos objectifs : Monter un programme musical original, entretenir et diffuser le répertoire de l’orchestre d’harmonie et encourager la création d’œuvres composées pour l’orchestre. Créer un lien entre les sociétés musicales du territoire. Permettre à la musique populaire de réinvestir l’espace public et créer une identité orchestre-territoire-population. Notre fonctionnement : Lyon Metropole Orchestra est une association loi de 1901 déclarée en Préfecture du Rhône. Les répétitions ont lieu un dimanche par mois ou un week-end par mois dans différentes écoles et salles de musique partenaires.

Voir le site Internet

L’Orchestre d’Harmonie de la Ville de Tonnerre est un ensemble composé de 70 instrumentistes, vent et percussions, partageant une même passion pour la musique. Ils sont formés dans les écoles de musique et conservatoires de la Région. Cet orchestre est reconnu depuis de longues années pour la haute qualité d’interprétation dont il fait preuve. Il a été lauréat de nombreux concours. Il maintient ainsi un niveau quasi-professionnel. Dirigé par Vincent Lescornez depuis 2001, l’orchestre a contribué à la découverte de compositeurs et d’oeuvres peu connus du grand public : Thierry Deleruyelle, Florent Schmitt, Ferrer Ferran, Jean-Pierre Pommier, Toshio Mashima, Alexandre Kosmicki, Maxime Aulio, Edward Gregson, Chun Wai Wong… L’orchestre a récemment collaboré avec Jean-Jacques Charles, tromboniste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre (Musique des Gardiens de la Paix) à travers un programme dédié à Jacques Brel, dont l’aboutissement fut la réalisation d’un disque.

Il a également accompagné des solistes internationaux tels qu’Alexandre Gattet, hautbois solo de l’Orchestre de Paris à l’occasion du dernier Congrès national du Hautbois.

En 2022, l’Orchestre poursuivra sa collaboration avec des compositeurs contemporains et développera son partenariat avec des acteurs de prestige comme La Cité de la Voix.

L’Orchestre a remporté le prix de l’Académie française pour l’essor des ensembles à vent lors du concours Coups de Vent 2010. Par ailleurs, il a remporté le dernier concours de Saint-Apollinaire en mai 2018.

Enfin, la commission spécifique de la Confédération Musicale de France (CMF) a sélectionné l’Orchestre d’Harmonie de la Ville de Tonnerre pour ce superbe championnat à la Philharmonie de Paris, qui devait se dérouler en 2020 et reporté en 2023.

Ecoutez l’émission du 21 novembre 2021 sur France Musique pour en savoir plus sur l’histoire des orchestres d’harmonie.